Responsabilité du constructeur

Réparation chez le garagiste
A moins de 3 mois de la garantie constructeur M. F. constate une perte de puissance anormale de son véhicule et des fuites de liquide de plus en plus importantes. Heureusement, le constructeur reconnaît le problème, accepte de faire jouer la garantie, et prend les réparations du moteur à sa charge.

Tout va bien pendant plusieurs mois jusqu’au jour où le même problème réapparaît. La garantie étant dépassée, le discours du constructeur n’est plus le même. Il fait la sourde oreille et, malgré l’insistance de M. F., refuse catégoriquement de prendre les nouvelles réparations à sa charge.

M. F. qui n’a pas les moyens de payer une réparation de plusieurs milliers d’euros nous expose son dossier.

Nous déterminons clairement les éléments de droit permettant d’engager la responsabilité du constructeur et conseillons M. F. sur les démarches amiables à effectuer. La réponse ne se fait pas attendre. Le constructeur accepte de prendre intégralement à sa charge les pièces à changer ainsi que 80 % de la main-d’œuvre.

Cette proposition amiable convient parfaitement à M.F. qui a pu récupérer rapidement son véhicule et a pu éviter les désagréments d’une procédure judiciaire longue et coûteuse.