Litige avec un garagiste

Litige garagiste
Créer mon compte et poser ma question

Votre garagiste a fait des réparations douteuses ? Vous pensez avoir payé trop cher les réparations ? Votre véhicule est à nouveau en panne ? La facture ne correspond pas au devis ou à ce qui était convenu avec le garage automobile ?

Avec Mobilitige, on vous donne tous les conseils juridiques en matière auto, pour régler votre litige.

Vos droits face à un garagiste

Légalement, le garagiste doit respecter certaines obligations légales. Que ce soit un concessionnaire d’une marque ou un garage automobile indépendant, tous les professionnels de la réparation doivent respecter les mêmes règles: le devoir de conseil et l’obligation de résultat.

Suite à un conflit avec votre garage auto, vous souhaitez connaitre vos droits et les recours possibles ?

L’obligation d’information du garagiste : le devoir de conseil

Tout d’abord, le garagiste doit conseiller sur les réparations à effectuer et bien expliquer au client les travaux envisagés. Il doit être clair sur les anomalies et sur les pièces affectées par la panne. C’est le devoir de conseil. Il doit définir si les réparations sont indispensables ou non en fonction de l’âge de votre voiture, son kilométrage, sa valeur marchande.

Que ce soit à l’entrée de l’établissement ou du lieu de réception de la clientèle, les tarifs pratiqués doivent être affichés.

Sur simple demande du client, tous les garages automobiles doivent pouvoir éditer un devis incluant les travaux à entreprendre, précisant l’ensemble des pièces à changer et la main d’œuvre, avant de faire une quelconque réparation sur le véhicule.

Ils doivent donner tous les détails des opérations à réaliser sur la voiture pour la réparer.

Ce document sera une pièce utile et servira de preuve en cas de litige ou de contestation de la facture dans le cadre de votre recours contre le garagiste.

Litige avec un garagiste : l’obligation de résultat

En tant que professionnel, le garagiste est soumis à l’obligation de résultat. Pour cela, il se doit de : trouver l’origine de la panne

  • diagnostiquer les pièces à changer
  • réparer de façon effective la panne diagnostiquée
  • Il ne peut pas demander de versement de la part du client tant que la panne n’est pas réparée.

    Sachez également qu’il a un droit de rétention sur le véhicule, si le client refuse de payer le montant de la facture.

    Recours en cas de réparations mal effectuées ou incomplètes

    Quels sont les recours et les démarches possibles lorsqu’on est en litige face à un garagiste ?

    Une panne persiste malgré l’intervention du professionnel ? Une autre panne est survenue juste après la réparation ? Vous vous demandez si la panne est en rapport avec la réparation effectuée par le garagiste ?

    Vous vous demandez ce qu’impliquerait de contester ces réparations ou de contester la facture établie ? Vous ne trouvez pas de terrain d’entente avec votre garage automobile ?

    Une assistance juridique auto pourrait vous être utile pour connaitre vos droits et vous aider à régler ce litige avec votre garagiste.

    Un seul réflexe à avoir : MOBILITIGE !

    Démarches en cas de litige garagiste

    Lors d’un litige avec votre garagiste, il est préférable, dans un premier temps, de tenter de régler l’affaire à l’amiable pour que vous trouviez une solution dans des délais raisonnables et vous éviter d’aller en justice.

    Faites appel aux juristes experts dans le domaine automobile, en prenant MOBILITIGE pour vous conseiller et vous indiquer les démarches possibles à effectuer. Vous pourrez ainsi connaître les chances de réussite de votre recours face à votre garagiste.